CHAMBRE PREMIUM

Si la Duchesse de Pompadour devait aujourd’hui choisir entre dormir dans une de nos 5 suites ou passer une nuit au château, elle choisirait sans doute la chaleur de nos chambres Premium. Passionnée d’architecture et d’arts, elle partagerait sûrement le goût prononcé du décor contemporain des lieux et l’exemplaire combinaison entre l’instinct animal et l’intelligence humaine que projette l’espace.

Ces espaces privés n’ont rien d’une suite d'hôtel standard, ils vous plongent dans un nouvel environnement, une nouvelle façon de concevoir l’espace, une nouvelle manière d’appréhender les objets du quotidien. Loin de l'hôtel froid et impersonnel, les lieux font sentir le nouveau venu comme chez lui. Projeté dans un nouvel habitat, dans un nouveau cocon, chacun pourra s’y sentir comme chez lui.

Les boiseries en feront un chalet des Alpes, les grandes baies vitrées un appartement design sur la City, la mezzanine un loft à New york, et sa vue sur l’étang vous ramènera là où vous avez choisi de poser vos valises. La combinaison de lignes contemporaines, où la lumière est sublimée par des jeux de transparence et de reflets, et celle de la vie apportée par les courbes changeantes des meubles en chêne, et de leur parents au dehors, trouve le parfait équilibre dont vous avez besoin pour en faire votre demeure quelques jours.

Un premier couloir vous mène au salon, et la salle à manger. Impossible de vous perdre, la clarté de la pièce vous guidera. Votre tête se tournera instantanément vers le plafond, sa hauteur vous surprendra, vous ne vous attendiez pas à avoir un tel espace, à observer les poutres en bois clair qui se trouvent à plus de 5 mètres au dessus de vous. Votre regard suivra les nervures des planches, pour se poser sur la baie vitré et glissera vers la toile de fond au dehors. L’étang est là, à quelques mètres, il semble presque faire partie des meubles. L’eau claire se reflète sur les murs, créant son propre ballet, un mouvement calme et apaisant, berçant vos soirées et vos matinées.

La fenêtre s’ouvre sur une terrasse en bois qui semble flotter sur l’étang, les lattes de bois laissent entrevoir la frontière entre l’herbe verte prairie et la couleur gris bleu de l’eau qui ondoie sur les cailloux. Pas de balustrade sur ce ponton improvisé, pas de barrière entre vous et la faune et la flore environnantes. Les nénuphars flottent jusqu’à vous, semblent frôler vos souliers, seul le son des grenouilles qui croassent brise le silence des alentours. 

183347230
unnamed

Si un petit air frais remonte le long de vos jambes, il sera si bon de se blottir au coin du feu, dans le grand canapé en cuir ou l’un de ses fauteuils, ou à même le sol sur le tapis en laine de mouton écru. Pour les soirées d’automne ou d’hiver, des plaids enveloppant pourront réchauffer les plus frileux, si la belle cheminée en granit ne suffit pas.

Avec une telle résidence, les hôtes éprouvent parfois l’envie de rester isolés, et de dîner sur la magnifique table ronde du salon. Dans la coupe du tronc centenaire vernis, la mémoire se révèle dans les anneaux de croissance. Déguster un repas du room service sur cette pièce d’artiste est une évocation directe des années qui passent, de la vie qui file et emporte toutes les espèces dans son sillon.

Mais le rez-de-chaussée n’a d’égal que l’étage qui recèle la chambre, il est donc temps d’emprunter l’escalier qui se cache à l’entrée de la pièce. Quelques marches à emprunter pour gagner le haut de la mezzanine. Les bûches cisaillées en leur milieu qui font office de marches, vous donneront l’impression de vous rendre dans une cabane. Et quelle exceptionnelle cabane !

Le lit King size est une île écrue, un coeur de tissus duveteux, de matières nobles, au milieu d’un océan de bois. Le parquet mat fait écho aux poutres du plafond, la lueur du jour éclaire cette couche de luxe, révélant son potentiel de confort, le moelleux de son matelas, la douceur de ses draps, le velouté des coussins…. Impossible de résister à la tentation de se glisser dans l'étoffe soyeuse pour se relaxer, et de rejoindre la somptueuse Morphée.

Pourtant, il serait dommage de ne pas se délecter d’un bon bain moussant. La salle de bain n’est qu’à quelques pas, il faudra traverser le long dressing et ses nombreux rangements en noyer, ne pas céder à l’envie de s’admirer dans le miroir sur pieds, pour enfin pousser la porte de la grande salle de bain.

La lueur entre par tous les côtés, elle s’infiltre dans chaque interstice, rend les serviettes et les peignoirs duveteux plus immaculés encore, elle vient du puit de lumière qui s’ouvre sur un ciel bleu azur les jours de printemps. Sur votre droite, la douche à l’italienne entièrement vitrée juste en dessous de cette source inespérée de lumière, vous donnera l’impression que des gouttes de soleil vous éclaboussent chaque matin. Plus loin, la double vasque faite d’un seul bloc de granit accueille les gestes du quotidien face à un miroir qui s’élève jusqu’au plafond et se confond avec le bleu du ciel. Mais que serait une salle de bain, sans bain ? Un peu à l’écart, caché des premiers regards des visiteurs, la baignoire spa offre une détente incomparable, un lieu d’observation privilégié sur l’étang et la forêt qui le borde. Vous aurez l’impression de vous baigner sur la terrasse de la mezzanine, mais n’ayez crainte des regards indiscrets, la vitre vous laisse voir sans être vus.

Le clou du spectacle de cet appartement de villégiature est sa terrasse au premier étage. La fenêtre de la chambre coulisse sur un grand balcon accueillant où deux fauteuils en rotin font face à la vue verdoyante. Impossible de rester insensible à ce lieu de paix et sérénité, il ne vous reste qu’à venir le découvrir.